À cause de cela, certaines choses commencent à se produire lorsqu’ils sont fatigués.

À cause de cela, certaines choses commencent à se produire lorsqu’ils sont fatigués.

Rodriguez, NR, DiMarco, NM, En ligneLangley, S. (2009). Alimentation et performances sportives. Médicament Sciences dans le sport Exercice, 41(3), 709-731

  Aperçu du PDF

Les parents me demandent souvent : « Quels changements puis-je apporter au mode de vie de mon enfant pour l’aider à être en meilleure santé ? » Beaucoup ont commencé à réaliser que, par rapport aux générations précédentes, les enfants d’aujourd’hui sont en grande partie sédentaires, ont de mauvaises habitudes alimentaires, dorment moins et participent à moins d’activité physique. Non seulement cela les amène à souffrir de facteurs de risque de maladie cardiaque, de diabète de type 2 et d’autres maladies liées à l’obésité, mais de nombreux experts craignent qu’il ne s’agisse de la première génération d’enfants dont l’espérance de vie pourrait être plus courte que celle de leurs parents. Pour les parents qui souhaitent créer un mode de vie plus sain pour leurs enfants, voici mes meilleurs conseils, qui reflètent la campagne 5-2-1-0 préconisée par l’American Academy of Pediatrics.

5 portions de fruits et légumes par jour

Augmenter les fruits et légumes. Les enfants devraient manger environ cinq portions de fruits et légumes chaque jour. Ces aliments sont riches en vitamines, minéraux, fibres alimentaires, antioxydants et glucides complexes pour l’énergie, et sont nécessaires à la croissance et au développement normaux d’un enfant. Ils sont également moins caloriques, faciles à préparer, très rassasiants et contiennent des nutriments qui améliorent la cognition. Il est important de servir aux enfants des portions adaptées à leur taille lors des repas ou des collations. N’oubliez pas qu’ils ne sont pas des mini-adultes – donnez-leur une taille de portion qui ne soit pas écrasante.Astuce : Si votre enfant a de la difficulté à manger des légumes, essayez une « action de trempage ». Par exemple, ils peuvent tremper des carottes ou du brocoli dans leur yogourt faible en gras préféré ou leur pudding au chocolat. Vous serez surpris de voir à quel point cela fonctionne bien – les enfants adorent tremper leur nourriture !

2 heures de temps d’écran en moins chaque jour

Réduire la technologie. Les enfants d’aujourd’hui sont très inactifs, ce qui contribue grandement à l’obésité. La génération actuelle d’enfants est trop impliquée dans la technologie, ce qui favorise ce mode de vie sédentaire. Les parents doivent trouver des moyens créatifs de réduire le temps que leurs enfants passent à interagir avec la technologie et de faire sortir les enfants pour faire de l’activité physique. Si vous avez besoin d’inspiration sur la façon de le faire, j’ai conçu un programme appelé le Club 2: 1, où les enfants gagnent du temps technologique grâce à leur temps d’activité physique.Astuce : Demandez à vos enfants de tenir un journal technologique pendant une journée, en additionnant le temps passé sur les ordinateurs, la télévision, les téléphones portables, les jeux vidéo et les tablettes. Laissez-les voir de première main combien de temps ils passent à être sédentaires et travaillez avec eux pour réduire le temps passé à interagir avec la technologie. Ensuite, aidez-les à établir un horaire pour réduire leur temps de technologie à moins de deux heures par jour.

1 heure d’activité physique chaque jour

Augmenter l’activité physique. Il est recommandé que les enfants fassent au moins 60 minutes d’activité physique chaque jour. Cela ne signifie pas aller au gymnase et pomper du fer, ou monter sur le tapis roulant à haute intensité. Cela signifie plutôt sortir pour jouer, sur un terrain de jeu, par exemple, ou en se promenant ou en jouant au basket. Les enfants ont besoin d’une certaine forme de mouvement. La bonne nouvelle est qu’il n’est pas toujours nécessaire d’avoir 60 minutes d’activité continue ; il peut être divisé en segments plus petits tout au long de la journée.Conseil : essayez de “commercialiser” chaque jour. L’enfant moyen regarde quatre à six heures de télévision par jour, alors que le temps d’écran idéal est inférieur à deux heures par jour. Parfois, ce n’est pas toujours possible, alors pourquoi ne pas les faire faire de l’exercice pendant les pauses publicitaires ? Ils peuvent sauter à la corde, faire des sauts avec écart, des pompes ou courir sur place, ce qui peut représenter beaucoup d’activité physique !

0 portion de boissons sucrées

Faites réduire le bonbon liquide. L’eau est un ingrédient clé d’une bonne santé, mais de nombreux enfants n’en boivent tout simplement pas assez. Au lieu de cela, ils consomment trop de boissons sucrées, ou ce que j’appelle des « bonbons liquides ». (Certains rapports indiquent que 25 à 40 % de l’apport calorique quotidien moyen d’un enfant proviennent de liquides.) Bien qu’il soit acceptable pour un enfant de boire périodiquement une boisson aromatisée, la modération est la clé. Le simple fait de réduire ces boissons et de les remplacer par de l’eau peut réduire considérablement l’apport calorique quotidien d’un enfant.Astuce : Demandez aux enfants des bouteilles d’eau fraîches « à eau seulement » à apporter à l’école et lors des sorties. Les enfants boiront ce qu’il y a, alors retirez les jus, sodas et autres boissons sucrées de la maison ; préparez ces boissons “parfois” à consommer à l’occasion à l’extérieur de la maison. Rendez l’eau potable amusante en ajoutant des tranches de citron vert, de citron, d’orange ou même de pastèque et de fraise.

Et, à ne pas oublier :

Avoir fait le plein de sommeil. Nous connaissons tous l’importance du sommeil. Il aide le corps à se reposer et à se recharger, renforce notre système immunitaire et aide les enfants à mieux se concentrer à l’école. Mais saviez-vous que le sommeil aide à maintenir les hormones liées à l’appétit stables dans le corps de votre enfant ? Cela signifie que le cerveau reconnaît quand l’estomac est plein, de sorte qu’un enfant sait quand arrêter de manger sans trop manger.Astuce : Ayez une routine pour l’heure du coucher, y compris une heure de coucher fixe. Si les enfants savent que l’heure du bain est suivie d’une heure de lecture, qui est suivie d’une heure de sommeil, ils s’endormiront beaucoup plus facilement. Pour plus d’informations sur la façon d’aider les enfants à dormir suffisamment, consultez « Comment le sommeil affecte-t-il la santé de mon enfant ».

Maman n’a peut-être pas toujours eu raison, mais elle avait une chose en bas. Garder la tête haute et le dos droit est un conseil judicieux pour vous et vos clients.

Malheureusement, ce n’est pas aussi facile qu’il y paraît, surtout lorsque la plupart de vos clients passent 8 heures par jour à un bureau à regarder un ordinateur.

“Beaucoup de gens ont des configurations de bureau qui ne sont pas propices à une bonne posture”, a déclaré Todd Galati, directeur de la certification ACE. « À cause de cela, certaines choses commencent à se produire lorsqu’ils sont fatigués. Leur tête tombe en avant alors qu’ils regardent l’écran, la partie supérieure de leur dos se penche et leurs épaules avancent parce qu’ils tendent continuellement les bras vers le haut et vers l’extérieur.

Prévenir les dommages à long terme

Une mauvaise posture au travail peut entraîner une lordose exagérée (courbure du bas du dos) ou une cyphose (aussi appelée « bossu »).

“Finalement, nos corps s’habituent à ces lacunes, et nous adopterons cette posture incorrecte même après avoir quitté notre bureau”, a déclaré Galati. «Avec une cyphose exagérée (courbure de la partie supérieure de notre colonne vertébrale), nos muscles entre nos omoplates deviendront plus longs et plus faibles par rapport à leurs homologues, les muscles de la poitrine. Cela provoque un déséquilibre qui fait que les omoplates sont tirées vers l’avant (prolongées), ajoutant à la posture “bossée” et aux problèmes qui vont avec.

Si vous ne comblez pas ces lacunes chez vos clients au début de la formation, cela empirera très probablement ou augmentera leurs risques de blessure.

“Lorsque vos clients ne bougent pas efficacement, cela rend leurs activités de la vie quotidienne plus difficiles et inhibe leurs mouvements lorsqu’ils s’entraînent”, a déclaré Galati. “Si leur poids est réparti uniformément et que leur colonne vertébrale est neutre, ils se sentiront plus en contrôle de leur corps et pourront se déplacer plus librement.”

Résolvez-le avec le mouvement

La correction des déviations posturales chez vos clients confinés au bureau devrait être le premier obstacle à surmonter dans un programme d’entraînement. Commencez avec ces 4 mouvements :

Rotations du prisonnier – Commencez en position agenouillée et verrouillez les mains derrière la tête sans tirer la tête vers l’avant. Engagez les muscles du tronc pour stabiliser la colonne lombaire. Expirez et tournez les bras vers la droite jusqu’à ce qu’un point de résistance soit atteint (pas de rebond ni de rotation des hanches). Maintenez la position pendant 15 secondes, puis fléchissez latéralement le tronc en pointant le coude droit vers le sol. Maintenez la position pendant 5 secondes, puis revenez en position verticale. Fléchissez latéralement dans la direction opposée avant de revenir en position verticale et de permettre au tronc de tourner davantage dans le mouvement. Effectuez 2 à 4 répétitions de chaque côté pour favoriser la mobilité de la colonne vertébrale thoracique dans le plan transversal.Bird Dog – Commencez en position mains et genoux sur un tapis, les genoux sous les hanches et le pli des poignets sous les épaules, les doigts pointant vers l’avant. Engagez le tronc, gardez la colonne vertébrale dans une position neutre et évitez l’affaissement des hanches. Allongez la jambe gauche, engagez le quadriceps et soulevez votre jambe gauche du sol jusqu’à ce qu’elle soit parallèle au tapis. Ne soulevez pas au-dessus de la hauteur des hanches. Levez et redressez lentement le bras droit de sorte qu’il soit parallèle au sol et que la tête soit alignée avec la colonne vertébrale. Ne laissez pas les épaules s’incliner vers le haut. Les épaules et les hanches doivent rester perpendiculaires ou parallèles au tapis tout au long de l’exercice. Maintenez la position pendant 7 secondes maximum, puis abaissez lentement le dos à la position de départ.Table-Top Kneeling Lat Stretch – Agenouillez-vous face à une table basse, un canapé ou une chaise, en vous penchant en avant pour placer les deux bras étendus sur l’objet (avant-bras de repos). Engagez le noyau pour stabiliser la colonne vertébrale et prévenir la lordose. Commencez avec les bras en rotation interne, les pouces pointant vers l’intérieur. Expirez et repliez doucement le tronc et la tête vers le sol, en maintenant une colonne vertébrale neutre tout en faisant pivoter les bras vers l’extérieur. Maintenez la position pendant 15 secondes, puis effectuez une série d’inclinaisons pelviennes lentes antérieures et postérieures. Détendez-vous et répétez 2 à 4 fois.Emballage des épaules – Commencez à vous allonger sur le dos avec les genoux pliés à 90 degrés et les pieds à plat sur le sol, en alignant l’épine iliaque antéro-supérieure avec le genou et le deuxième orteil. Placez les bras sur les côtés du tronc avec les paumes tournées vers le haut. Engagez le noyau pour stabiliser la colonne lombaire. Expirez et effectuez 2 à 4 répétitions de dépression scapulaire et de rétraction scapulaire, en tenant chacune pendant 5 à 10 secondes. En utilisant l’assistance passive du bras opposé, appuyez doucement sur l’épaule sans perdre la stabilité lombaire. Tenez pendant 15 à 60 secondes. Détendez-vous et répétez 2 à 4 fois sur chaque épaule.

Consultez nos cours ACE connexes sur la posture, y compris la réalisation d’évaluations posturales (0,2 CEC) et le cadre de vos clients (0,7 CEC).

Le diabète de type 1 est une maladie qui affecte la capacité du corps à utiliser les sucres, les amidons, les graisses et les protéines. Parce que le corps a besoin de divers carburants pour produire de l’énergie, cette maladie perturbe le métabolisme énergétique normal au repos et pendant l’exercice physique.

Après la digestion, une hormone appelée insuline est libérée dans le sang à partir du pancréas. L’un des principaux rôles de l’insuline est sa capacité à permettre aux glucides (absorbés sous forme de glucose) et aux protéines d’entrer dans les cellules musculaires, où ils sont stockés ou utilisés comme source d’énergie. Les personnes atteintes de diabète de type 1 sont incapables de produire suffisamment d’insuline, voire aucune, pour permettre à ce processus de se produire. Par conséquent, le glucose est incapable de pénétrer dans les cellules et s’accumule dans le sang. Étant donné que les personnes atteintes de diabète de type 1 ont une production d’insuline insuffisante, des injections quotidiennes d’insuline sont nécessaires pour maintenir la glycémie aussi près que possible de la normale. Ainsi, les personnes atteintes de diabète de type 1 sont considérées comme insulino-dépendantes.

Il est impératif pour les personnes atteintes de diabète de type 1 de réguler leur glycémie (glycémie) pour aider à réduire les complications associées à cette maladie. Si les niveaux de glucose ne sont pas contrôlés pendant de longues périodes, les personnes atteintes de diabète de type 1 courent le risque de développer une maladie cardiaque, une insuffisance rénale, la cécité et un dysfonctionnement nerveux. Par conséquent, les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent toujours faire attention aux quantités et aux types d’aliments qu’elles consomment, ainsi qu’aux moments où elles font de l’exercice et aux types d’activité physique qu’elles pratiquent.

Comment l’exercice aide-t-il?

Parce que l’exercice utilise le glucose comme carburant, c’est un moyen efficace de contrôler la glycémie. L’exercice a un effet semblable à celui de l’insuline sur le glucose, améliorant son absorption dans les cellules et neutralisant les niveaux élevés de glucose dans le sang qui surviennent fréquemment après avoir mangé. Avec l’exercice, la quantité d’insuline injectée pour contrôler la glycémie peut être réduite chez les personnes atteintes de diabète de type 1.

En outre, de nombreux avantages de l’activité physique liés à la santé (par exemple, abaisser la tension artérielle, gérer le poids corporel, améliorer l’auto-efficacité et la confiance et améliorer les lipides sanguins) font partie de la thérapie par l’exercice.

Quel exercice est recommandé ?

Sous les soins d’un médecin, les personnes atteintes de diabète de type 1 devraient faire de l’exercice au moins trois à quatre fois par semaine à une intensité faible à modérée, pendant environ 20 à 60 minutes. La plupart des activités aérobies sont recommandées aux personnes atteintes de diabète de type 1, à moins qu’elles ne soient restreintes en raison de complications médicales.

En plus de l’exercice aérobique, il est important que les personnes atteintes de diabète de type 1 fassent des exercices de flexibilité et de musculation. L’entraînement en résistance doit être effectué au moins deux jours par semaine, avec au moins une série de 10 à 15 répétitions de chaque exercice à une intensité faible à modérée.

Quelles sont les précautions ?

Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent surveiller leur glycémie avant et après l’exercice pour comprendre comment elle réagit à certains types d’exercice. De plus, faire de l’exercice avec un partenaire et porter un bracelet d’identification indiquant son état est très important.

Parce que les personnes atteintes de diabète de type 1 prennent des médicaments à base d’insuline, l’exercice peut les exposer à un faible taux de glucose (appelé hypoglycémie). Par conséquent, ils devraient également apporter une collation légère riche en glucides au cas où de l’énergie serait nécessaire immédiatement.

Enfin, les personnes atteintes de diabète de type 1 devraient consulter leur médecin régulièrement afin de minimiser le risque de complications diabétiques. Si des complications oculaires, rénales ou cardiaques sont présentes, il est important que leurs médecins donnent des limites claires concernant l’intensité de toute activité physique.

Ressources additionnelles

American Diabetes AssociationCenters for Disease ControlMayo Clinic

Aperçu du PDF

Vous avez décidé qu’il était temps de changer mais vous ne savez pas par où commencer ? Ou vous êtes-vous déjà fixé plus d’objectifs que vous ne voudriez l’admettre, mais vous ne parvenez toujours pas à les atteindre ? 

Il est temps pour une nouvelle façon de penser. 

Peu importe la taille de votre objectif, qu’il s’agisse de perdre 5 ou 50 livres, de marcher un mile ou de courir votre premier marathon, le changement nécessite une planification et une définition d’objectifs SMART. 

https://evaluationduproduit.top/dianol/

Suivez ces directives pour définir des objectifs SMART et vous serez surpris de ce que vous pouvez faire :

Spécifique. Votre objectif doit être clair et facile à comprendre.Un objectif commun, « retrouver la santé », est trop général. Il y a tellement de façons de retrouver la santé. Comment voulez-vous le faire ? Est-ce perdre du poids ? Commencer à faire de l’exercice ? Arrêter de fumer? Décomposez-le et ce sera plus facile à gérer.Choisissons la perte de poids et faisons-en ensemble un objectif SMART. Par exemple, « Je vais perdre du poids ».Mesurable. Un objectif de “perdre du poids” ne suffit pas. Comment suivrez-vous vos progrès et comment saurez-vous quand vous aurez atteint votre objectif ? Rendre votre objectif mesurable signifie ajouter un nombre.Réalisable. Avant de pouvoir ajouter un nombre, vous devez savoir jusqu’où vous voulez aller. C’est bien de ” viser les étoiles “, mais ne soyez pas trop extrême. De même, un objectif trop facile n’est pas non plus très motivant. Vous seul connaissez vos limites.Prenons notre objectif ci-dessus. Quel pourcentage est atteignable pour vous ? La recherche suggère qu’une perte de poids de 5 à 10 % est réalisable pour la plupart des personnes en surpoids.Un objectif mesurable et atteignable pourrait être : « Je vais perdre 7 % de mon poids corporel ».Pertinent. Fixez-vous des objectifs qui sont importants pour l’endroit où vous vous trouvez dans votre vie en ce moment.

Compare listings

比較